Concert « L’Oiseau de Feu » le 28 novembre

Une dizaine de « Mélomanes » Alcasiens se sont régalés à écouter cette version 1919 de l’Oiseau de Feu, jouée au piano par le Prodigieux Benjamin Grosvenor, accompagné par les 40 musiciens de l’Orchestre de l’Opéra de Rouen. Celui-ci est dirigé depuis 2020, par le tout jeune chef d’Orchestre Britannique Ben Glassberg…

Suivre ce Concert, c’est connaître sa genèse : Il raconte l’histoire d’Ivan Tsarévitch qui a réussi à attraper une plume chatoyante de l’Oiseau de Feu captif, en le libérant. En le remerciement l’Oiseau magique lui promet de l’aider un jour…Ce qu’il fera quand Ivan sera menacé d’être changé en pierre par le Roi Kastcheï l’Immortel, pour être tombé amoureux de l’une de ses filles… Alors le château Royal s’écroulera, princesses et chevaliers seront délivrés, Ivan pourra épouser celle qu’il aime…

Mais comment mettre l’histoire de ce ballet Russe en Musique ? Stravinsky, du haut de ses 26 ans, aura le génie de différencier les personnages de cette histoire par des spécificités musicales : l’Humain est représenté par des Thèmes folkloriques, l’Oiseau par des sonorités orientales, le Roi et ses sbires sont associés à des arabesques chromatiques…

Un bon moment, une belle échappatoire dans cette conjoncture pénible.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s